Dialogue inter religieux

dialogue inter religieux

L’A.J-M.F. rassemble des dignitaires des trois religions monothéistes autour d’événements, pour bâtir et renforcer la confiance intercommunautaire.

Les débats entre ces représentants, éthiques et non idéologiques, visent à retrouver ce qui unit juifs et musulmans à travers leurs histoires passées, riches de respect et de solidarités, pour les amener à se protéger à l’avenir. Des ébauches de solutions sont proposées pour lutter contre la montée des communautarismes et l’émiettement de la société ; des idées de projets communs sont exposées.

Nos colloques // rencontres // débats s’inscrivent dans une défense du lien social. Car pour « vivre ensemble » il est nécessaire de « faire ensemble ».


Le Week-End Portes Ouvertes

WEPO

Depuis sept ans, l’A.J-M.F. organise chaque année le Week-End Portes Ouvertes Synagogues & Mosquées. Lors de cette initiative nationale, les communautés juives et musulmanes sont invitées à se rencontrer sur leurs lieux de culte respectifs pour organiser des activités festives, artistiques ou intellectuelles.

Le Week-End Portes Ouvertes s’appuie sur l’unique texte de la Bible, Genèse 25,8, montrant Isaac et Ismaël réunis autour de leur père Abraham. Ce texte est chanté par la communauté juive depuis plus de deux millénaires dans toutes les synagogues du monde, lors du Chabbat Hayyé Sarah, prenant systématiquement place en novembre.

L’A.J-M.F. aime à croire que ce texte a un caractère prophétique, que cette union et cette reconnaissance mutuelle entre Isaac et Ismaël devant leur père sont l’augure d’une amitié à venir. Ce verset demeure le meilleur symbole biblique pour favoriser le rapprochement entre les trois religions monothéistes.

L’initiative du Week-End Portes Ouvertes lancée par l’A.J-M.F. met à l’honneur les deux frères réunis définitivement autour de la mémoire de leur père Abraham.


 Le Pacte de Fraternité

Lors de ses déplacements dans différentes villes de France, l’A.J-M.F. clôture ses activités par la création d’antennes et par une signature officielle du Pacte de fraternité, en présence de décideurs territoriaux et de hautes personnalités religieuses.

Ce pacte vise à sceller la confiance mutuelle établie entre les différentes communautés ; il est un « contrat » que les représentants des différents cultes signent en présence de représentants de la République, afin d’officialiser un désir de construction « de pont vers l’avenir » basé sur l’éducation et la diffusion de la connaissance. Il relève l’impératif commun du respect et du Vivre Ensemble.

Voir la vidéo du Pacte de Fraternité des Hauts-de-Seine